Henri Pena Ruiz. La laïcité
Collection GF Corpus,255 pages, 7,50 euros.

 

Le dernier livre de Henri Pena Ruiz, paru à la fin du mois d'Août, est un des plaisirs de la rentrée. Anthologie d'une quarantaine de textes choisis, présentés et commentés par l'auteur, il propose une réflexion raisonnée sur l'essence de la laïcité.

 

Apres une brève définition de la laïcité, claire et sans ambiguïté, l'introduction présente les six "moments", pour reprendre le terme de l'auteur, dans lesquels sont regroupés les textes: "Les diverses options spirituelles", "Religion et politique: une liaison dangereuse", "La raison contre l'oppression", "Valeur et principes de la laïcité", "L'Etat émancipé: la séparation laïque", "La laïcité et l'école publique".


Puis viennent les textes eux mêmes. Chacun est précédé d'une présentation de l'auteur et de l'œuvre dont il est extrait, des circonstances historiques de sa rédaction lorsque cela est nécessaire et d'un éclairage personnel toujours rigoureusement argumenté. Le choix nous offre la joie de retrouver des auteurs et des philosophes de grande renommée: Platon, Spinoza, Voltaire, Kant, Hugo, Camus…, mais aussi des hommes politiques, orateurs célèbres: Rabaut Saint Etienne, Jaurès, Ferry…Et,afin de poursuivre la réflexion aujourd'hui, l'extrait du livre de Catherine Kintzler, La République en question, est particulièrement bien choisi à un moment où la laïcité en danger n'a que trop peu de réels défenseurs. Un glossaire extrêmement précis et une bibliographie commentée achèvent de parfaire l'ouvrage.

  

Avec ce livre, nous avons une réflexion d'une grande profondeur et une lecture dont on sort, de toute façon, enrichi quelle que soit la position que l'on peut avoir sur le sujet.

 

Sylvie Rachet, professeur d'Histoire.