- PROGRAMMES DE FORMATION PROPOSÉS PAR HENRI PENA-RUIZ.

 


NB. Les présents modules de formation ont été conçus et mis en oeuvre à la demande des IUFM et des Institutions destinées à la formation des enseignants mais aussi à la demande des collectivités territoriales (Conseils généraux ou régionaux, Municipalités, etc..). Il peuvent être ajustés et ciblés en fonction des demandes et des contraintes de temps. Ils intègrent toujours un moment complémentaire de questions-réponses et de libre dialogue.


 

 

1. Module de formation pour les élus, les fonctionnaires et les cadres des collectivités territoriales. La laïcité: définition et mode d'emploi. Histoire, principes politiques et juridiques, lois, problèmes concrets du vivre ensemble.


Présentation du module.

La laïcité est un principe constitutionnel. La République Française est dite laïque (« La France est une République indivisible, laïque, démocratique et sociale. Elle assure l’égalité devant la loi de tous les citoyens sans distinction d’origine, de race ou de religion. Elle respecte toutes les croyances. Son organisation est décentralisée » Constitution de la cinquième république). La laïcité caractérise donc la puissance publique comme cadre juridique organisant le vivre ensemble. Elle a pour but de permettre à tous de jouir de la liberté de conscience, de l’égalité de droits, et d’une sphère commune orientée vers l’intérêt général. L’enjeu est essentiel pour concilier la diversité des convictions de populations aux traditions d’origines différentes et la nécessaire unité de l’organisation juridique et politique commune à tous. Il s’agit donc d’éviter à la fois l’imposition d’une norme issue d’une tradition particulière et le repli communautariste qui retrancherait une partie de la population de l’espace commun à tous, source de paix et de concorde dès lors que le sens de l’intérêt général qui l’anime est perçu clairement par la population.
Pour cela, les rapports entre les différentes convictions des citoyens et l’Etat sont inscrits dans des règles que doivent connaître les élus de la République, mais aussi les cadres et les fonctionnaires. Et ce aux différents niveaux de compétence de la puissance publique. Etat, régions, départements, communes sont concernés par les principes de la laïcité en ce qu’ils fixent les repères et la ligne de conduite face aux différentes demandes dont la puissance publique fait souvent l’objet. L’essentiel est alors d’avoir des repères pratiques conformes à ces principes. Tel est l’objet de ce module de formation, qui entend permettre à ses destinataires non seulement d’avoir une boussole pour appliquer le droit laïque et républicain, mais aussi de se trouver en mesure d’expliquer clairement le logique et les fondements de toute décision.

 

Les rubriques possibles du module de formation.


1- Définitions. Histoire, fondements et configuration juridique de la laïcité. (2 à 3 heures). Un concept facile à comprendre, fondé sur les droits humains. Au delà des rapporte entre religion et politique, une approche de l’harmonie entre unité du vivre ensemble et diversité des orientations personnelles et collectives. Un principe d’organisation de la concorde.


2- La laïcité de l’Etat. Les règles générales du fonctionnement laïque de la puissance publique. Neutralité et universalité du bien commun. La question de l’intégration par l’émancipation. (2 à 3 heures). Etudes de cas.


3- La laïcité au niveau des collectivités territoriales. Les points de repère des élus de la commune. Comment répondre aux demandes dont ils sont l’objet ? Etudes de cas (par exemple la différence entre culturel et cultuel) (2 à 3 heures).


4- Les règles générales des services publics. L’hôpital, les maisons des jeunes, les maisons de la culture, les équipements collectifs de loisirs. Liberté de conscience, liberté d’expression, et limites requises selon les contextes. Etudes de cas.(2 à 3 heures)


5- La laïcité scolaire et ses exigences propres Les écoles publiques, les écoles privées sous contrat, les écoles privées hors contrat. Déontologie laïque des enseignants et du personnel d’encadrement. Exemples précis. (2 à 3 heures)


6- La laïcité et la vie associative. Le monde mutualiste. Les cantines scolaires et associatives. L’organisation du temps. (2 heures)


7- La laïcité et le monde de l’entreprise. Laïcité et droit du travail. Sphère privée et sphère publique. L’espace social et l’espace économique. Les conflits de droits. Etudes de cas. (2 heures).


8- Laïcité et culture(s). Définitions. Culture et cultures : ambiguïtés. Comment fonder la critique du racisme et de la xénophobie ? Le dialogue des cultures et ses difficultés. L’émancipation individuelle et collective. Le risque communautariste. Droit à la différence et différence des droits. Valeurs et limites de l’approche interculturelle. Pédagogie de la laïcité (2 heures)

 

2. Modules de formation pour les enseignants. Laïcité de l'Etat, de l'Ecole, et des associations éducatives (IUFM, Ecole du Professorat, éducateurs et travailleurs sociaux etc..).


A. Premier module: l’idéal laïque et son enjeu éducatif.

Exposé et discussion sur :
1- Les figures du rapport entre religion et politique : théocratie, religion officielle, concordat, et laïcité.
2- Les principes fondateurs de l’idéal laïque et son enjeu.
3- Droit et histoire. Le processus de laïcisation.
4- Le dispositif juridique de séparation de l’Etat et des églises.
5- Les différents aspects de la laïcité pour l’Etat, la société civile, et l’Ecole.
6- La déontologie laïque face aux diverses convictions personnelles.

 

B. Deuxième module. Les sources philosophiques de la laïcité.
Quelques textes classiques majeurs, permettant une approche philosophique du thème de la laïcité, seront présentés et étudiés. Entre autres :
1-Locke, Spinoza, Kant. (thème de la séparation de l’Etat et des églises).
2-Hume, Rousseau, Condorcet. (Principe de la liberté de conscience, et de l’égalité des croyants, des athées, et des agnostiques).
3-Rousseau, Hegel, Hugo. (L’Etat comme organe du bien public et de l’espace civique commun ; l’accès à l’universel.)
4 -Condorcet, Max Weber, Auguste Comte, etc… (Les fondements de la déontologie laïque dans l’enseignement).

 

C. Troisième module.La laïcité scolaire.

1-La notion d'école publique. (cf Condorcet)
2-Le sens et le rôle de l'école laïque.
3-Les trois finalités de l'école: former l'homme, le citoyen, le travailleur.
4-Le respect de la laïcité par les enseignants et les élèves.
5-La place du fait religieux dans les programmes d’enseignement, et son traitement laïque.
6. L'enseignemnt laïque de la morale. Comment le concevoir?

 

D. Quatrième module. Les questions vives de la laïcité.
1-La laïcité et la problématique multiculturaliste.
2-Les revendications communautaristes et leur approche dans la vie associative et dans les collectivités.
3-Les évolutions sociétales. Résistances et conquêtes.
4-Le culturel et le cultuel: les risques de confusion.
5-Privé, public: dédinitions et champs d'application distinctifs.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


- CONFÉRENCES PROPOSÉES PAR HENRI PENA-RUIZ.

 


NB. Chaque conférence dure entre une heure et une heure trente et peut être suivie d'un dialogue de durée variable avec l'auditoire. Le libellé de la conférence peut être adapté en fonction des attentes et des intentions visées par les organisateurs. Dans une perspective de formation, un abstract de la conférence assorti de repères (textes, notions, faits importants) peut être communiqué à l'avance afin de permettre la distribution d'un fascicule de travail. Chaque sujet proposé a donné lieu à intervention en conférence ou en colloque.


 

 

1. Notions et concepts des débats contemporains.

Qu’est-ce que le monde ?
La notion de mondialisation.
Qu’est-ce qu’être « citoyen du monde » ?
La culture et les cultures.
Le multiculturalisme.
Y a-t-il un « choc des civilisations » ?
La notion de droit international.
La paix aujourd’hui.
La tradition.
L’autorité.
La nation.
L’idée de communauté.
Le racisme. Quel argumenataire pour le combattre ?
Le désenchantement du monde.
La crise des idéaux.
Y a-t-il un sens de l’Histoire?
Les droits de l’homme.
Les droits et les devoirs.
Y a-t-il un « droit à la différence » ?
La notion de service public.
La notion d’émancipation.
La liberté et les libertés.
La notion d'égalité.
La notion de fraternité.
Laïcité et intégration.
Culture et laïcité.
Peut-on concevoir une spiritualité laïque ?
Qu'est-ce qu'un esprit libre?

 

2. Thèmes généraux de réflexion.

Qu’est-ce que la philosophie ?
La sagesse aujourd’hui.
L’art de vivre.
Le respect.
La souffrance.
Le plaisir, guide de vie.
Le besoin de sens.
Sommes nous maîtres de nos désirs ?
La croyance.
Pourquoi des symboles ?
Le bonheur.
Le plaisir, guide de vie.
Qu’est-ce que s’accomplir ?
L’humanisme aujourd’hui.
Qu'est-ce qu'un crime contre l'humanité ?
Le loisir.
Le travail: source d'aliénation ou d'accomplissement ?
La notion de progrès et ses problèmes.
La morale.

 

3. La personne et le groupe.

Le souci de soi.
L'estime de soi.
Ego et alter ego.
Qu’est-ce que dire « Je » ?
Pourquoi la psychanalyse ?
Le dialogue.
La subjectivité.
La bonne volonté.
Les racines.
La responsabilité.
L’identité.
La notion d’identité collective.
Qu’est-ce qu’un homme « normal » ?
L’exclusion.
Le bon sauvage.
Individu et société.

 

4. Vie économique et sociale.

Le citoyen et le producteur.
Citoyenneté et entreprise.
La déontologie professionnelle.
Y a-t-il une éthique du marché ?
Economie, écologie et politique.
La notion d'écosocialisme.
La question sociale.
Le lien social.
La notion de libéralisme.
Le civisme.
L’éthique aujourd’hui.
L’intérêt général.
La volonté générale.
La notion de service public.
La solidarité.
Le sens de l’égalité.
L’inégalité.
La justice sociale.
L’écologie.
L'écosocialisme Nature et culture.
Qu’est-ce que l’argent ?
La communication.
Sphère publique et sphère privée : quelle frontière ?

 

5. Politique et droit.

La loi.
Les limites de la loi.
La notion de souveraineté.
Le citoyen et l’expert.
L’État aujourd’hui.
Le communisme a-t-il encore un avenir ?
La République aujourd'hui.
Morale et politique.
« Plus d’État », « moins d’État » : quel sens a ce débat ?
La notion d'État-Providence et ses présupposés.
Y-a-t-il un bon nationalisme ?
L’Europe.
La souveraineté.
La notion de démocratie.
La notion de république.
République et démocratie.
La notion de Cité.
« Liberté-Égalité-Fraternité ».
Les combats de Victor Hugo.
La paix.
L’idée de morale laïque.
La non violence.
Le capitalisme: Marx avait-il raison ?
Sens et enjeux actuels de l'idéal laïque.
La laïcité dans le monde.
Laïcité et émancipation des femmes.
Les héros de l'émancipation.
Les héroïnes de l'émancipation.
Quelle égalité faut-il promouvoir?

 

6. Débats de société.

L’école.
La notion d'école publique.
L’éducation aujourd’hui.
Education et instruction.
La spiritualité aujourd’hui.
Religion et politique.
La laïcité hier et aujourd'hui.
Sectes et agissements sectaires.
La mixité.
L’embryon, l’enfant, la personne.
L’action humanitaire.
L’égalité des sexes.
La discrimination positive : problèmes et enjeux.
La parité : approche raisonnée.
La technique.
La science et l’éthique.
La science peut-elle être dangereuse ?
Le mariage pour tous.
Le développement durable.
La notion d’écosocialisme.
La devise républicaine.
La notion de service public.
Le citoyen du monde.

 

7. Grandes figures de la pensée.

Victor Hugo.
Albert Camus.
Jean Paul Sartre.
Karl Marx.
Emmanuel Kant.
Descartes.
Spinoza.
Freud.
Rousseau.
Diderot.

 

8. Récits et légendes de portée philosophique.

 


NB. Chacune des images ou légendes présentées ci-dessous est d'abord racontée, puis commentée selon une approche thématique destinée à en dégager la portée philosophique. Il s'agit donc d'une initiation ludique à la philosophie. CHauque image est suivie d'une brève indication thématique).


 

Le feu de Prométhée. (l'invention de l'homme par la culture)
Le tesson de Job. (La souffrance du juste. Ancien Testament)
Le rocher de Sisyphe. (Camus sur le courage de vivre)
La chute d’Icare. (Les mésaventures de la technique)
La médecine vitale d’Epicure. (Le plaisir guide de vie)
Le choix d’Ulysse. (Les leçons de l'existence)
La maïeutique de Socrate. (L'enseignement comme art d'accoucher)
Le grand rouleau. (Diderot sur les enchaniments inexorables)
L’éternel retour. (Nietszche sur les temps forts de la condition humaine)
Le chant du cygne. (Platon sur l'oeuvre ultimed'une vie)
Les raisins de Zeuxis. (Hegel sur l'imitation en art)
Le morceau de cire. (Decartes sur l'expérience sensible)
La chaîne de Socrate. (La relativité des douleurs physiques et morales)
Tristan et Yseult. (La légende de l'amour-passion)
Le miroir de Narcisse. (La légende personnifiée du sentiment narcissique)
La peau de chagrin. (L'homme consumé par la frénésie de désirs)
Le nez de Cléopâtre. (Petites causes, grands effets: la dérision de l'Histoire)
Les eaux du Déluge. (La destruction par un Dieu de son oeuvre dégénérée)
Les moulins de Don Quichotte. (Les idéaux décalés dans un réel sordide)
Les navettes automates. (Aristote sur le rêve technique)
L’opium du peuple. (Marx sur la religion comme compensation imaginaire)
Le tableau du monde. (Leibniz justifiant le mal d'un point de vue religieux)
L’âne de Buridan. (Le vertige du choix en forme de dilemme)
L’aveuglement d’Œdipe. (la tragédie de l'homme complice de son destin)
La traversée du Rubicon. (César et l'hésitation avant le choix)
Le lion et le renard. (Machiavel sur le dirigeant politique)
La peau et la chemise. (Montaigne sur l'homme et la fonction sociale).
La statue de Glaucus. (Rousseau sur l'humanité corrompue)
L’homme loup pour l’homme. (Hobbes sur l'état présocial et prépolitique)
Le sang d’Iphigénie. (Lucrèce sur les crimes religieux)
Les "eaux glacées du calcul égoïste". (Marx à propos du capitalisme)
L’anneau de Gygès. (Platon sur l'action immorale couverte par l'impunité).
La paille et la poutre. (Evangiles à propos du jugement sur autrui)
L’épée de Salomon. (Un test crucial pour révèle la vérité. Ancien Testament)
L'invention de l’aréopage. (La justice prend la place de la vengea nce)
Le bon grain et l’ivraie. ( Faut-il tuer les infidèles? Evangiles)
Les hommes jugés nus. (Quel sens donner au jugement dernier? Platon)
La caverne commune. (L'expérience sensible comme lieu d'illusion)
Le roseau pensant. (De la fragilité de l'homme à sa grandeur. Pascal)
Les ailes de l’âme. (L'homme a-t-il des racines ou des ailes? Platon)
L’œil miroir. ( Le "connais-toi toi-même" comme regard intérieur)
La tête bien faite. (L'idéal de l'instruction selon Montaigne)
Le bouton, la fleur et le fruit. (Une illustration de la dialectique. Hegel)
Le chameau, le lion et l’enfant. (Métamorphose de l'humanité libérée. Nietzsche)
La chouette de Minerve. (L'oiseau de la sagesse en son envol nocturne)
Thalès et le puits. (La légende du penseur coupé du monde)
L’arbre de la philosophie. (Une image de la sagesse humaine. Descartes)
Athènes et le monde. (Le citoyen du monde affranchi de sa cité)
Le glaive de Spartacus. (La révolte de l'esclave qui se sait libre en droit)
Le glaive de Saint Jacques. (L'épée de la croix pour la guerre sainte)
Le chant d'Orphée. ( Le malheur de l'impatience amoureuse)
Le chant des Sirènes. (Comment jouir de la tentation en y résistant)
Athéna tout armée. (La déesse qui est d'emblée tout ce qu'elle peut être)
L'homme nu d'Epiméthée. (La culture comme deuxième naissance de l'homme)
La pomme de discorde. (Une pomme d'or légendaire et mortifère)
La pomme du jardin d'Eden. (L'étrange fruit défendu source du mal)
Le fil d'Ariane. (Comment s'orienter dans le labyrinte de la vie?)
Le fil des Parques. (Comment se tissent nos destinées?)