MARIANNE EN DEUIL DE CHARLIE: LAÏCITÉ, PLUS QUE JAMAIS
Henri Pena-Ruiz

 

Paris, Place de la République, nuit du 7 Janvier 2015. Des dizaines de bougies vacillent au pied de Marianne. La République est en deuil. Qui pourra dire l'accablement, cette tristesse dans tous les yeux, cette impossibilité de former des paroles qui ne paraissent pas dérisoires? On prend soudain la mesure du crime. Les fanatiques ont voulu tuer le courage, l'humour critique, l'insolence salutaire, ces audaces de l'art et de la satire qui parlaient vrai et clair.

Lire la suite

 

 

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

La crèche n’a pas sa place dans une mairie
LE MONDE | 26.12.2014 à 11h29 |

 

(Il est hypocrite de s’abriter derrière l’art ou la culture pour justifier l’installation d’emblèmes religieux dans les édifices officiels de la République. Le culturel n'est pas le masque du cultuel. Et l’Etat doit rester séparé de l’Eglise.)

 

Par Henri Pena-Ruiz
Henri Peña-Ruiz est ancien membre de la commission Stasi sur l’application du principe de laïcité.
Dernier ouvrage paru : Dictionnaire amoureux de la laïcité (Plon) Prix de l’initiative laïque 2014 et Prix national de la laïcité 2014.

 

La République saura-t-elle faire respecter sa devise ? La laïcité ne consiste nullement à raturer toute trace des religions dans l’espace public, mais à traiter également les divers croyants, les athées ou les agnostiques. D’où le rejet de tout privilège officiel accordé aux uns ou aux autres. C’est pourquoi une crèche n’a pas sa place dans une mairie, un hôtel de région, un commissariat, un palais de justice, une école publique, bref dans les édifices officiels de la République.

Lire la suite